Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La fête des merles

par chroniquesterriennes.over-blog.com 3 Juin 2012, 16:56

Pluie sur les lauriers qui font un bras d'honneur au voisin et à son pied à coulisse. Visite à MORMAN, zone dortoir qui se voudrait un village mais dont...

Peut-être demain.

par chroniquesterriennes.over-blog.com 2 Juin 2012, 17:25

C'est dommage de ne voir parfois que le travers des gens mais les jours de pluie ne favorisent pas la ferveur et l'optimiste. Pourtant, croyez bien que...

Entre deux mondes...

par chroniquesterriennes.over-blog.com 31 Mai 2012, 04:39

Le monde s'effondre comme un jeu de cartes, des dominos qui tombent un par par un. Je suis entre le Paradis et l'Enfer, les flammes viennent me lécher...

Un dimanche au mois de mai...

par chroniquesterriennes.over-blog.com 29 Mai 2012, 05:47

Je me suis fait plein de copains : Mon vieux voisin qui vient de tomber raide mort sous l’ombre de mes haies de lauriers vertigineuses, mes approchants...

Guerre aimable

par chroniquesterriennes.over-blog.com 28 Mai 2012, 12:30

J'arrive dans ma jolie Berlingo avec mes 15 enfants et ma femme dans un piètre état (15 accouchements, ça laisse des traces). Que vois-je ? Des voitures...

Le grain de folie.

par chroniquesterriennes.over-blog.com 27 Mai 2012, 08:54

Tu as ce grain de folie qui me plait car comme moi tu as essuyé des tempêtes qui ne t'ont pas fait sombrer. J'aime cette fantaisie, tu es toujours un peu...

Merci...

par chroniquesterriennes.over-blog.com 26 Mai 2012, 10:46

Chère amie, Je t'écris ces quelques mots pour te remercier, vivement. J'ai effacé les larmes du passé, les ruptures servent à se relever et à avancer....

Un jour "cent" idées

par chroniquesterriennes.over-blog.com 24 Mai 2012, 04:50

Mines patibulaires, mal rasés, mal fagotés, roulant des mécaniques, les branleurs de mouches se trimballent dans les quartiers louches où sévit la misère....

Joli mois de mai

par chroniquesterriennes.over-blog.com 22 Mai 2012, 04:50

Joli mois de mai où les filles sont belles…Oui, bon, elles sont mouillées, sous leur parapluie, les pieds trempés, c’est le déluge ! Et sous cette grisaille,...

Haut de page