Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vague à l'âme

par chroniquesterriennes.over-blog.com 1 Août 2017, 10:26

Vague à l'âme

Tandis que les chiens se font les crocs, je me noie aux fins fonds de tes yeux.

Tes jolies émeraudes m'attirent et me fascinent.

J'ai cessé de me perdre dans le flot d'images obsolètes, me projetant vers l'avenir.

Le monde revêt un aspect différent par ta simple présence.

Certes, il ne tourne pas rond, du moins, si on ne cesse de l'imaginer sous ses facettes négatives.

le soleil troue les nuages gorgés d'épreuves qui semblaient impérissables.

La nature morte tel le phénix revit sous la force tranquille du printemps.

Je ne perçois plus que le beau en devenir.

Inutile de porter seul toutes les misères du monde.

Je ne me chargerai plus de ce fardeau absurde.

Léger, mes ailes invisibles m'élèvent, je m'extrais de ma condition d'hier.

Oubliés dans le grenier poussiéreux de ma mémoire, ces apanages des anges attendaient d'être libérés.

Quel magnifique tableau que la cité vue des cieux.

C'était donc ça ta mission ?

Arracher les chaînes qui m'entravaient.

Tu composes, soudain, ma tragédienne, une posture d'affliction qui ne t'avantage guère.

Guerre et paix ?

Toi, si solide hier, ton âme se fissure, j'en ramasse, au hasard, le regard hagard, d'innombrables particules.

Retournerais-je rejoindre ces démons démodés qui me torturaient ?

Ma grande dame a-t-elle égaré sa flamme ?

Femme qui brusquement se damne.

Je me blottis, vite ! Vite ! Tout contre toi, jugulant tant bien que mal, le ruissellement de ton infinie souffrance.

Tu t'effaces ?

Le rideau pourpre de ton drôle de drame t'escamote ?

Le pièce serait-elle terminée ?

Je griffonne promptement un scénario tout neuf, de la page une à la page neuf.

Happy end ! Happy aide !

C'est cette force que tu m'as transmise !

Non !

Jamais je ne t'abandonnerai.

Nous sommes deux âmes-soeurs.

Deux âmes coeur.

Les dragons du chagrin, je les combats, comme tu me l'as si patiemment enseigné.

J'ébauche des mines radieuses, donnant vie à un avenir somptueux, dédaignant les embûches.

Dès demain, des deux mains, éthérés, nous construirons en grand.

Texte protégé
Copyright © 2017
Ricardo SANTIAGO

commentaires

Haut de page